Revue de presse du 16/12/14 – Qualité de l’air intérieur

Titres du 29/11/14 au 16/12/14

  • Quels polluants respire-t-on au bureau ?
  • Delphin: quand faire le ménage permet de purifier l’air
  • Diagnostiquer les polluants de l’air intérieur
  • Projet AACT’AIR 2014 : La région Basse-Normandie retenue !

Quels polluants respire-t-on au bureau ?

Alors que l’OQAI mène actuellement une campagne nationale de mesures des polluants de l’air intérieur visant 300 immeubles de bureaux, le projet européen « Officair » démontre l’impact des émissions des produits d’entretien.

L’OQAI a dévoilé les premiers résultats du projet de recherche européen « Officair » qui a étudié, entre fin 2010 et 2014, les polluants présents dans l’air intérieur (aldéhydes, COV, ozone, particules fines PM 2,5…) et le confort (thermique, acoustique, visuel) de 167 immeubles de bureau – neufs ou réhabilités depuis moins de 10 ans -, dans 8 pays européens : Espagne, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Italie, Pays-Bas et Portugal.

Actuenvironnement, le 11/12/14

Delphin: quand faire le ménage permet de purifier l’air

L’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur. La qualité de l’air devient un enjeu de santé publique mais aussi un nouveau business.
C’est ainsi que Delphin a lancé il y a dix ans un aspirateur révolutionnaire qui ne se contente pas d’aspirer la poussière. Il débarque avec une nouvelle version.

Delphin a vu le jour en Allemagne sur un principe: nettoyer la maison sans produit chimique en purifiant l’air. Car 97% de la poussière sont présents dans l’air. La poussière que nous tentons de ramasser ne représente que 3% de ce que l’on trouve dans la maison.

http://bfmbusiness.bfmtv.com, le 09/12/14

Diagnostiquer les polluants de l’air intérieur

Une balise de surveillance et de diagnostic des composés organiques volatils (COV) fongiques potentiellement présents dans les habitats a été mise au point par la division Agents biologiques et aérocontaminants du Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB) à Marne-La-Vallée. Stéphane Moularat du CSTB a été récompensé pour l’innovation par le prix des techniques innovantes du salon Pollutec.

http://www.industrie-techno.com, le 12/12/14

Projet AACT’AIR 2014 : La région Basse-Normandie retenue !

En France, dans certaines zones géographiques, les valeurs limites dans le cadre des directives européennes sur la qualité de l’air sont régulièrement dépassées. Air C.O.M a décidé de financer le projet AACT’AIR* afin de soutenir les collectivités locales dans leurs actions pour la préservation et l’amélioration de la qualité de l’air. Dans ce cadre, la région Basse-Normandie a été retenue parmi les sept projets nationaux « Air intérieur » avec son projet Qualité de l’Air Intérieur dans les lycées bas-normands.
http://www.libertebonhomme.fr, le 16/12/14

Revue de presse du 01/12/14 – Qualité de l’air intérieur

Titres du 21/11/14 au 28/11/14

  • La Chine publie de nouvelles normes pour les purificateurs d’air
  • Qualité de l’air intérieur : les textes d’assouplissement en consultation
  • Alsace. Un programme immobilier précurseur en matière de qualité de l’Air
  • Air Rhône-Alpes cible la qualité de l’air intérieur dans une nouvelle campagne
  • Qualité de l’air : l’Ademe sélectionne dix nouveaux projets innovants

La Chine publie de nouvelles normes pour les purificateurs d’air

Une nouvelle norme sur les purificateurs d’air va être présentée par les autorités vendredi, afin de mettre de l’ordre dans le marché chaotique de ces appareils en Chine.
Le projet de norme nationale, qui sera soumis aux observations du public, devrait inclure davantage d’indicateurs spécifiques pour mesurer les performances des purificateurs d’air, dont le « débit d’air propre » ou le volume d’air traité avec une élimination totale de toutes les particules d’une taille déterminée, a fait savoir l’Administration de la normalisation par le biais d’un communiqué jeudi.

http://french.china.org.cn, le 21/11/14

Qualité de l’air intérieur : les textes d’assouplissement en consultation

Le ministère de l’Ecologie met en consultation jusqu’au 19 décembre prochain cinq textes réglementaires visant à simplifier le dispositif de surveillance de la qualité de l’air intérieur. Cette consultation fait suite àune première tentative de simplification en juillet 2013 puis à l’annonce de la ministre de l’Ecologie, le 24 septembre dernier, d’un report de l’obligation de surveillance de la qualité de l’air dans les écoles et les crèches.

http://www.actu-environnement.com, le 21/11/14

Alsace. Un programme immobilier précurseur en matière de qualité de l’Air

Le promoteur-constructeur alsacien Trianon Résidences (groupe Vivialys) a conçu un programme immobilier qui limite le risque de pollution de l’air intérieur.
Né d’une réflexion poussée sur la qualité de l’air intérieur, le « 1204 », programme de trois immeubles de 12 logements développé par le promoteur-constructeur alsacien Trianon Résidences (groupe Vivialys) à Gambsheim, sera livré à l’été 2016. Le chantier vient de démarrer. « Nous travaillons sur ce projet innovant depuis un an et demi, pointe Cédric Simonin, P-dg de Trianon Résidences (15 salariés, CA 2013 : 18 M€).

http://www.lejournaldesentreprises.com, le 24/11/14

Air Rhône-Alpes cible la qualité de l’air intérieur dans une nouvelle campagne

Air Rhône-Alpes vient de lancer le dernier volet de sa campagne « De l’air dans nos idées reçues ». L’observatoire entend ainsi sensibiliser les Rhôn-Alpins à l’importance d’un air intérieur de bonne qualité. En effet, si l’isolation des bâtiments est nécessaire pour améliorer la performance énergétique, renouveler régulièrement l’air et réduire les sources de pollution intérieure ne doit pas être négligé.

http://www.enviscope.com, le 27/11/14

Qualité de l’air : l’Ademe sélectionne dix nouveaux projets innovants

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) a dévoilé le 26 novembre les résultats de l’édition 2014 de l’appel à projets « Aide à l’action des collectivités territoriales et locales en faveur de l’air » (AACT-AIR). Celui-ci vise à aider les collectivités à « initier, faciliter et réaliser des actions locales concrètes et innovantes » pour améliorer la qualité de l’air extérieur. En 2014, l’appel à projets a été élargi aux initiatives visant à traiter la qualité de l’air intérieur dans les bâtiments placés sous la responsabilité des collectivités.
L’Ademe a mobilisé un budget d’environ 400.000 euros. Dix nouveaux projets ont été retenus. L’Ademe lance jusqu’au 2 février 2015 un nouvel appel à projets.

http://www.actu-environnement.com, le 27/11/14

Revue de presse du 21/11/14 – Qualité de l’air intérieur

Titres du 13/11/14 au 20/11/14

  • Air intérieur: l’OMS fixe de premiers seuils d’émission
  • Aldes va purifier l’air de 100.000 appartements en Chine
  • Appel à projets de recherche du PNR EST 2015, sur les thèmes « santé-environnement » et « santé-travail »
  • L’air des salles de gym chargé en polluants
  • Prochain atelier de l’OQAI le lundi 8 décembre 2014, 16h45-19h, CSTB-Paris

 

Air intérieur : l’OMS fixe de premiers seuils d’émission

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a édicté mercredi 12 novembre de premières cibles d’émission par les appareils de cuisson et de chauffage. De quoi mieux protéger les 3 milliards de personnes qui n’ont toujours pas accès à des moyens propres, s’exposant à une pollution meurtrière de l’air intérieur.

En 2012, 7 millions de personnes sont décédées de la pollution de l’air, dont 4,3 millions du fait de l’air intérieur (voir le JDLE). Près d’un tiers de ces décès sont dus à des accidents vasculaires cérébraux (AVC), 26% à des cardiopathies ischémiques, 22% à des bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO), 12% à des pneumonies chez l’enfant et 6% à des cancers du poumon, rappelle l’organisme onusien.

http://www.journaldelenvironnement.net, le 13/11/14

 

Aldes va purifier l’air de 100.000 appartements en Chine

Aldes a convaincu le promoteur chinois, Vanke de la spécificité de ses produits fabriqués dans sa nouvelle usine près de Shanghai.
La purification de l’air est un enjeu majeur pour nombre de grandes villes chinoises, dont l’horizon est plombé par un voile de pollution. Un phénomène provoqué par les particules PM 2.5 issues de la combustion de gaz d’échappement, d’installations industrielles, de chauffages domestiques et la circulation auto. Spécialisé dans la ventilation, Aldes est en passe de remporter un contrat majeur auprès du principal promoteur chinois, Vanke. Cette commande, qui a été annoncée lors de la venue du président de la région Rhône-Alpes, Jean-Jack Queyranne, à Shanghai, porte sur l’équipement de 100.000 appartements par an, pour une durée de trois ans. Les solutions proposées par la société lyonnaise ont été préférées à celles de grands groupes comme Panasonic ou Daikin.
http://www.lesechos.fr, le 17/11/14

 

Appel à projets de recherche du PNR EST 2015, sur les thèmes « santé-environnement » et « santé-travail »

Du 19/11/2014 au 07/01/2015

L’Anses a lancé le 19 novembre 2014 son appel à projets de recherche sur les thèmes santé-environnement et santé-travail.
Lancé dans le cadre du Programme national de recherche en environnement-santé-travail (PNR EST), cetappel à projets de recherche (APR) vient en appui aux politiques publiques : il décline en particulier les priorités de recherche des plans nationaux santé environnement, santé travail, cancer, Ecophyto et Ecoantibio 2017.
Le PNR EST ambitionne de conduire les communautés scientifiques à produire des données utiles aux différentes phases de l’analyse du risque sanitaire et, ainsi, à rapprocher recherche et expertise scientifique. L’appel à projets 2015 porte sur l’évaluation et l’analyse des risques environnementaux pour la santé humaine, en population générale ou au travail. Il est ciblé sur des questions à la recherche posées par les ministères et les agences de l’état concernées par ces thématiques.

https://www.anses.fr

 

L’air des salles de gym chargé en polluants

Y a-t-il un risque pour les sportifs de respirer à plein poumon dans les salles de sport ? Une étude scientifique apporte des éléments des éléments de réponse.
À l’arrivée du froid et des longues nuits d’hiver, bien des sportifs abandonnent footing et autres activités de plein air au profit des salles de gym et de fitness. Mais si l’intérêt de pratiquer une activité physique pour préserver sa santé est indéniable, une étude qui paraîtra en décembre dans la revue scientifique «Building and Environment» soulève des questions quant à la qualité de l’air dans les gymnases : peut-on vraiment pratiquer du sport en salle les yeux fermés et les narines grandes ouvertes ?
De nombreuses études se sont penchées sur les risques liés au fait de pratiquer une activité de plein air dans une atmosphère polluée. Elles ont ainsi mis en évidence la dangerosité à respirer des particules de taille inférieure à 10 micromètres (PM10), du dioxyde d’azote (NO2), de l’ozone (O3), ou encore dioxyde de soufre (SO2). En trop grandes quantités dans l’air, ces gaz et particules sont agressifs pour les muqueuses respiratoires et susceptibles de favoriser une hyperactivité bronchique ou une sensibilité aux allergènes et aux infections virales.

http://sante.lefigaro.fr, le 14/11/14

 

Prochain atelier de l’OQAI le lundi 8 décembre 2014, 16h45-19h, CSTB-Paris

Qualité de l’air intérieur et confort dans les immeubles de bureaux : enjeux, avancées et perspectives
Le programme sera disponible prochainement.
Bulletin d’inscription en ligne
http://www.oqai.fr/userdata/documents/459_bulletin_inscription.PDF

 

Revue de presse du 13/11/14 – Qualité de l’air intérieur

Titres du 28/10/14 au 13/11/14

  • Qualité de l’air dans les crèches : derniers résultats de la campagne de mesure
  • Qualité de l’air intérieur : un enjeu de santé mais aussi économique
  • Canada : Des murs dépolluants, est-ce possible ?
  • Les meubles des grandes enseignes sont-ils dangereux pour la santé ?
  • L’OMS s’attaque à la pollution à l’intérieur des habitations

Qualité de l’air dans les crèches : derniers résultats de la campagne de mesure

Alors que le ministère de l’Ecologie a repoussé en septembre l’obligation de surveillance de la qualité de l’air dans les crèches, initialement prévue pour le 1er janvier 2015, l’organisation professionnelle des organismes de prévention, d’inspection et de contrôle tierce partie (Coprec) présentent les premiers résultats d’une campagne de mesures portant sur 1.500 établissements. Seule la moitié des sites a pu réaliser les deux campagnes : été et hiver.

http://www.actu-environnement.com, le 25/10/14

 

Qualité de l’air intérieur : un enjeu de santé mais aussi économique

Les allergies respiratoires ont doublé en 20 ans. On compte pas moins de 18 millions de Français allergiques dont une part d’asthmatiques. Les conséquences peuvent être lourdes, du simple inconfort, aux infections comme la légionellose voire les pathologies respiratoires, cardiovasculaires ou tumorales. Le docteur Fabien Squinazi médecin biologiste, membre du comité scientifique de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur qui étudie la question depuis 30 ans dresse un état des lieux très précis.

http://bfmbusiness.bfmtv.com, le 27/10/14 haut de page

Canada : Des murs dépolluants, est-ce possible ?

On les voit annoncés à la télévision. Après les planchers assainisseurs, tadaaam! Voici les murs et plafonds dépolluants! Mais est-ce vraiment possible? Il semble bien que oui.
Les panneaux de gypse AirRenew débarrassent l’air intérieur du toxique formaldéhyde et d’autres indésirables de la même famille, celle des inquiétants composés organiques volatils (COV), soutient leur fabricant, CertainTeed. Que penser d’une telle affirmation?
Le nouveau produit a peu à peu gagné l’estime du milieu de la construction, appuyé, notamment, par des résultats d’un laboratoire indépendant. Après avoir conquis le marché institutionnel, il fait maintenant ses premiers pas sur le marché résidentiel.

http://www.lapresse.ca, le 03/11/14

 

Les meubles des grandes enseignes sont-ils dangereux pour la santé ?

Que ce soit le géant suédois, ou les grandes marques françaises, ces enseignes meublent nos intérieurs. Avec des prix toujours plus bas, les consommateurs ferment les yeux sur la fabrication et la provenance de ces meubles. Pourtant, certaines études indiquent qu’une exposition prolongée à l’air ambiant peut être cancérogène.

http://www.francetvinfo.fr, le 05/11/14

 

L’OMS s’attaque à la pollution à l’intérieur des habitations

L’Organisation mondiale de la santé, qui veut réduire la mortalité due à la pollution domestique, a fixé pour la première fois des indications chiffrées concernant l’émission maximale de polluants des appareils de cuisson, de chauffage et des lampes.

http://www.levif.be, le 12/11/14

 

Revue de presse du 27/10/14 – Qualité de l’air intérieur

Titres du 09/10/14 au 27/10/14

  • Traitement d’air : +1% en 2015, +3% en 2016
  • Air intérieur: Frédéric Hammel prend la direction générale d’Ethera
  • Crolles : Ethera avec SEB pour faire respirer la Chine
  • Qualité de l’air dans les bureaux : un enjeu sanitaire… et financier
  • La pollution de l’air et les risques de mortalité prématurée en Afrique : Une grande incertitude

Traitement d’air : +1% en 2015, +3% en 2016

« Le marché de la ventilation et du traitement de l’air arrive progressivement à maturité, mais ce n’est pas synonyme de déclin », souligne une récente étude de Xerfi, qui estime « de nouvelles opportunités d’affaires s’ouvrent ». L’étude prévoit, pour un panel de fabricants d’appareils de traitement d’air, un chiffre d’affaires en croissance de 1% en 2015 et de 3% en 2016.

Source : Thermpresse, le 20/10/14

Air intérieur: Frédéric Hammel prend la direction générale d’Ethera

Frédéric Hammel vient d’être nommé au poste de directeur général d’Ethera, le spécialiste de la qualité de l’air intérieur. Il succède à Yves Bigay.

http://www.zepros.fr, le 10/10/14

Crolles : Ethera avec SEB pour faire respirer la Chine

Spécialiste du diagnostic et de l’épuration de l’air intérieur, la start-up, qui lance sa production dans ses nouveaux locaux à Crolles, proposera bientôt avec l’industriel SEB, un épurateur destiné aux foyers chinois.

http://www.ledauphine.com, le 21/10/14

Qualité de l’air dans les bureaux : un enjeu sanitaire… et financier

Les travailleurs du secteur tertiaire œuvrent 80% de leur temps dans un environnement intérieur potentiellement pollué de moisissures, de monoxyde de carbone, voire d’amiante. Investir pour optimiser la qualité de l’air dans les bureaux est une nécessité, et ce pour diverses raisons.

http://www.decision-achats.fr, le 23/10/14

La pollution de l’air et les risques de mortalité prématurée en Afrique : Une grande incertitude

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a publié pour l’année 2014 un rapport alarmant sur les risques de mortalité prématurée ; près de 7 millions de personnes sont décédées prématurément en 2012 – une sur huit au niveau mondial – du fait de l’exposition à la pollution de l’air. Ces chiffres représentent plus du double des estimations précédentes et confirment que la pollution de l’air, intérieure comme extérieure, est désormais le principal risque environnemental pour la santé dans le monde.

Centre de développement des énergies renouvelables algérien, le 27/10/14

Revue de presse du 08/10/14 – Qualité de l’air intérieur

Titres du 25/09/14 au 08/10/14

  • Contrôle de la qualité de l’air dans les crèches et les écoles au 1er janvier 2015 : obligation abandonnée
  • Crèches: l’air intérieur en prend un coup
  • Qualité de l’air intérieur : faut-il revoir la réglementation sur la ventilation ?
  • Ségolène Royal justifie le report des mesures dans les crèches
  • Qualité de l’air intérieur et ambiant : l’Ademe lance un appel à projets R&D

Contrôle de la qualité de l’air dans les crèches et les écoles au 1er janvier 2015 : obligation abandonnée

L’échéance du 1er janvier 2015 pour le diagnostic obligatoire de la qualité de l’air dans les établissements de la petite enfance est annulée et remplacée par un guide de bonnes pratiques. Dans le milieu de la qualité de l’air intérieur, la rumeur enflait depuis début septembre : l’obligation d’un diagnostic avant le 1er janvier 2015 pour contrôler la qualité de l’air dans les établissements de la petite enfance (crèches, écoles maternelles) serait abandonnée par le gouvernement, ou au moins ajournée. La confirmation de l’abandon de cette mesure a été apportée par un communiqué laconique du ministère de l’Ecologie daté du 24 septembre 2014

http://www.lemoniteur.fr, le 25/09/14

Crèches: l’air intérieur en prend un coup

Exit l’évaluation de la qualité de l’air dans les crèches: la mesure, qui devait prendre effet, début 2015, a été «repoussée» par le ministère de l’écologie, qui lui préfère un guide de bonnes pratiques. Ce qui laisse entrevoir son abandon pur et simple. Selon le site maire-info, qui cite le cabinet de la ministre, la date d’application aurait simplement été reportée au 1er janvier 2018.

http://www.journaldelenvironnement.net, le 26/09/14

Qualité de l’air intérieur : faut-il revoir la réglementation sur la ventilation ?

Réunis à l’initiative de l’association Equilibre des Energies, des spécialistes de la qualité de l’air intérieur pointent l’obsolescence de la réglementation sur la ventilation et les incohérences entre les textes portant sur le tertiaire et sur le logement. Les taux de renouvellement d’air sont à revoir.

http://www.lemoniteur.fr, le 02/10/14

Ségolène Royal justifie le report des mesures dans les crèches

En repoussant l’obligation de mesure de la qualité de l’air intérieur dans les crèches, la ministre de l’Ecologie a voulu mettre fin à un principe jugé absurde et inapplicable par les collectivités. Elle s’en explique.

http://www.batiactu.com, le 29/09/14

Qualité de l’air : l’Ademe lance un appel à projets R&D

L’Ademe a lancé, fin septembre, un nouvel appel à projets R&D sur les émissions de polluants dans l’air intérieur ou ambiant (Cortea). Il vise les projets proposant des solutions de réduction des émissions mais aussi permettant d’améliorer les connaissances sur ce sujet, autrement dit les projets touchant à la métrologie, à l’instrumentation, à la prévention, à la substitution, à l’amélioration des matériaux, au traitement des émissions et à la remédiation. Voir l’appel à projet sur le site de l’Ademe : https://appelsaprojets.ademe.fr

http://www.actu-environnement.com, le 07/10/14

Revue de presse du 24/09/14 – Qualité de l’air intérieur

Dépollution photocatalytique de l’air : l’Ademe doute de l’efficacité réelle des dispositifs

La dépollution photocatalytique de l’air a conquis un marché mondial de plus d’un milliard d’euros. Mais l’Ademe n’est pas convaincue de son efficacité, car les résultats en conditions réelles ne confirment pas ceux obtenus en laboratoire.
http://www.actu-environnement.com, le 12/09/14

Innovation : vers des matériaux aux propriétés « vertes »

Les propriétés photocatalytiques de composés comme le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc sont exploitées par de nombreux industriels afin de conférer des propriétés innovantes à leurs matériaux. Verre autonettoyant, plâtre ou béton dépolluants… Tour d’horizon de ces produits aux effets élaborés.
http://www.batiactu.com, le 12/09/14

Kone contrôle l’air intérieur

De nombreux bâtiments dans le secteur hospitalier, mais aussi dans l’industrie, pharmacie, biotechnologies, électronique, doivent répondre à des normes d’hygiène irréprochables, tant pour la santé des patients que pour la sécurité des produits […] Le finlandais Kone, spécialiste des ascenseurs et des escaliers mécaniques, fabrique également des portes automatiques. Il propose des portes coulissantes hermétiques, dotées de hautes performances d’étanchéité à l’air. En plus d’améliorer l’hygiène des bâtiments et des établissements de santé, notamment des salles blanches industrielles où la maîtrise de la concentration particulaire est cruciale, elles renforcent l’insonorisation.
http://www.usinenouvelle.com, le 11/09/14

Laboratoires. Inovalys veille sur la sécurité sanitaire

Inovalys se présente comme « un des principaux laboratoires public d’analyses en France ». Il rassemble, depuis avril, au sein d’un Groupement d’intérêt public (Gip), les laboratoires départementaux de la Sarthe, du Maine-et-Loire et de la Loire-Atlantique. Inovalys travaille dans trois domaines : la santé animale (dépistage des maladies du bétail…), la sécurité des aliments (dépistage des bactéries pathogènes, salmonelles, listeria…), l’environnement (qualité de l’eau, qualité de l’air…).
http://www.entreprises.ouest-france.fr, le 23/09/14